Étude de l’impact économique, sociale et environnementale du cycle de vie des modes de gestion des matières résiduelles organiques et application pour la région de Sherbrooke

 

Ana Olivera (Étudiante au doctorat, Génie civil et génie du bâtiment, USherbrooke)

Direction: Alexandre Cabral

Co-direction: Ben Amor

Problématique

Pour les régions en Estrie, comme c’est le cas pour Sherbrooke, la gestion de plusieurs gisements croissants de résidus organiques (Résidus agroalimentaires, papier, etc.) pose actuellement plusieurs problèmes d’efficacité, principalement du fait d’un raisonnement cloisonné par filière de gestion des résidus résidentiels, commerciale, institutionnelle, en plus d’une absence d’approche territoriale.

Objectif

L'objectif à atteindre, afin de se rapprocher d’un potentiel en fonction du service territorial, est l’identification de scénarios optimaux de gestion de matière organique. La finalité étant que les développements en cours et prévus des filières de gestion des résidus organiques puissent se réaliser sans mettre en danger la durabilité du système territorial déjà en place. Il est donc essentiel que les scénarios identifiés (compostage et/ou biométhanisation de la matière organique) soient rigoureusement et objectivement évalués, sur les plans, à la fois, environnemental, et économique ou social. Ces scénarios seront également comparés avec la situation actuelle (enfouissement).

 

Méthodologie

L’Analyse du cycle de vie (ACV) a été identifié comme étant un outil prometteur dans un contexte local pour l’aide à la décision. Il permet d’évaluer, sur la base des normes ISO 14040 et 14044, les impacts environnementaux potentiels d’un service (comme la gestion de la matière organique) sur l’ensemble de son cycle de vie. L’intérêt principal de cet outil holistique est l’évitement du déplacement de problème d’une étape du cycle à une autre ou d’une catégorie d’impact à une autre. Cependant, l’ACV est à la base d’une approche orientée « produit / service ». Des propositions ont été faites afin d’étendre l’échelle des systèmes étudiés en intégrant l’analyse des systèmes territoriaux. De plus, l’ACV ne considère pas l’aspect social et économique mais les outils en développement que ceux l'analyse sociale du cycle de vie et l'analyse des coûts du cycle de vie seront exploités. 

 

Applications

Les résultats de l’étude permettront de déterminer quelle sera la quantité optimale de matières organiques à détourner de l’enfouissement, d'un point de vue économique, social et environnemental.
VALORIS via le CEVMR désire devenir une vitrine technologique avant-gardiste et cible le zéro déchet à l’enfouissement. Pour y parvenir, l’entreprise désire réaliser une gestion et une valorisation optimales pour le territoire visé et de toutes les matières résiduelles tant du point de vue des coûts que des impacts environnementaux et sociaux. Le développement et l’adaptation de l’outil ACV (environnemental, économique et social), résultats attendus dans le cadre de cette étude, sont donc incontournables pour permettre l’atteinte de l’objectif enfouissement zéro.

 

Partenaires industriels

Valoris

CEVMR

Ville de Sherbrooke

Englobe